Marion Ouazana

Directrice Artistique de l’AKDmia del tango de Marseille

Parcours

Bien que Juriste de formation, j’ai toujours pratiqué la danse classique, le jazz et le théâtre. Cette passion m’a amenée à Bruxelles où j’ai dirigé de 1988 à 1993 le Gym Jazz Garden et c’est dans cette ville que s’est faite ma rencontre avec le Tango Argentin.

Christine Versé, une danseuse belge établie en Argentine a introduit cette danse lors de ses passages et ensemble nous avons créé l’Academia Del Tango Argentino que j’ai transportée à Orléans puis en Angleterre (Milton Keynes) et Marseille en 2001.

Transmission

“Si le danseur comprend qu’il faut mettre le tango dans les pas et non les pas sur le tango, alors la danse est faite pour tous car elle raconte notre histoire !

Parler du tango pour moi, c’est avant tout parler d’une histoire intime qui commence en Argentine et se poursuit en chacun d’entre nous. Dans ce contexte, véhiculer est plus important que montrer.
C’est cette démarche que je transmets aux danseurs, pour donner du sens à leur danse et comprendre l’âme du tango qui l’a menée à l’universalité et l’a inscrite en 2009 au patrimoine de l’humanité.
Ce parcours m’a permis de rencontrer des artistes d’horizons divers, de mettre en scène, d’organiser des évènements et de commencer un travail de mémoire en sélectionnant des artistes capables de transmettre «un esprit» davantage qu’une «technique”.

Peut-on parler “d’Etre” argentin en le limitant à la seule culture du tango ?

Entrer dans l’univers du tango argentin, c’est aussi comprendre ce qui le relie au folklore pour percevoir ce qui nous attire.

 

C’est cette expérience unique que j’ai coécrite avec Claudio Farias dans un livre Le tango n’est pas une danse : entretiens dans la tourmente et que je propose aujourd’hui à l’AKDmia de Marseille.”

Le tango n’est pas une danse

“Entretiens dans la tourmente”

AKDmia del Tango

3 Rue des Héros
13001 Marseille

Tél : 06 76 85 04 21